reussir sa reconversion

 

Il n’est pas toujours simple d’envisager un changement de métier en étant salarié. Dans cet article, vous allez découvrir tout ce qu’il faut savoir pour faire le point sur sa situation dans le but de faire évoluer sa carrière.

Pourquoi se reconvertir ?

Aujourd’hui, les statistiques montrent que posséder un CDI n’est plus une motivation suffisante pour accepter des conditions de travail pénibles ou l’absence d’évolution au sein de son entreprise.

Beaucoup de raisons peuvent expliquer le besoin de changer d’activité et de relever le challenge d’une nouvelle aventure professionnelle. Cela peut être, par exemple, le sentiment d’avoir fait le tour d’un métier, vouloir passer moins de temps dans les transports pour travailler à domicile ou encore, mettre en place une activité professionnelle beaucoup plus rémunératrice et valorisante.

Dans tous les cas, nous vous invitons à vous poser sereinement afin d’envisager toutes les options possibles, aussi bien du point de vue financier que de l’organisation de votre vie quotidienne : le pire étant de se lancer dans un nouveau projet sans avoir défini un cadre précis à l’avance.

 

Mieux connaître ses droits à la formation lorsque l’on est salarié

Pour changer de métier, il est bien souvent nécessaire de passer par la « case formation ».  Nous vous présentons ci-dessous les principaux dispositifs vous permettant d’acquérir de nouvelles compétences ou bien un diplôme.

 

La compte Personnel de formation (CPF)

En France, chaque salarié peut se former en utilisant son CPF ou compte personnel de formation. Celui-ci est rattaché à son numéro de sécurité sociale et le salarié cumule une somme en euros après chaque année travaillée. Ce montant va lui permettre de se former auprès d’organismes reconnus et certifiés. Le CPF est souvent utilisé pour effectuer des formations de courte durée permettant une adaptation au marché du travail.

Deux points importants sont à retenir :

    • L’employeur ou les responsables ne peuvent pas obliger le salarié à s’en servir dans le cadre d’une formation qu’ils ont choisis unilatéralement. Les formations effectuées dans le cadre du CPF le sont à l’initiative du salarié.
    • Le crédit est de 500 euros par an et il ne peut excéder 5000 euros (sauf pour les salariés peu qualifiés qui ne possèdent pas un niveau de formation sanctionné par un diplôme classé au niveau 3 (CAP, BEP). Le montant annuel du crédit CPF est alors majoré à 800 euros (plafonné à 8 000 euros)).

Notez toutefois que l’employeur peut abonder le Compte Personnel de Formation (CPF) d’un salarié dans la perspective où il s’engage sur une formation nécessitant une somme excédant le montant qu’il possède.  Toutefois, cet abondement n’est pas obligatoire, il reste au bon vouloir de l’entreprise.

Le Projet de Transition Professionnelle (PTP)

congé de transition professionelleLe deuxième dispositif important permettant de s’engager sur une formation de reconversion est le projet de transition professionnelle ou PTP. Il a été mis au point pour remplacer le congé individuel de formation qui était géré par le Fongecif il y a quelques années. Ce dispositif permet à un salarié de suivre une formation certifiante afin d’envisager une mobilité professionnelle par la suite.

Pour Bénéficier du PTP, le salarié en CDI doit avoir travaillé au moins 24 mois (consécutifs ou non) dont au moins une dans l’entreprise où il travaille actuellement.

Il doit toujours être en CDI au moment du dépôt de la demande de PTP.

En ce qui concerne le salarié, en cours de CDD, il doit justifier d’une ancienneté à la date supposée d’entrée en formation de :

    • 24 mois (consécutifs ou non), en qualité de salarié
    • Dont 4 mois au cours des 12 derniers mois
    • Le dernier contrat doit être un CDD

La durée du Projet de Transition Professionnel n’est pas fixe, elle va dépendre du projet de reconversion. Toutefois, ce sont généralement les formations d’un an (environ) qui ont le plus de chance d’être acceptées.

Ce dispositif également nommé CPF de transition permet d’acquérir de nouvelles compétences tout en assurant une sécurisation du parcours et une évolution positive sur le marché du travail.

Afin de faciliter le financement d’une formation dans le cadre du PTP, il est possible de créer un pluri-financement en mobilisant l’argent disponible sur son compte CPF.

ATTENTION : La somme monétaire disponible sur votre Compte Personnel de Formation sera automatiquement utilisée si vous faites un PTP.

En savoir plus : https://www.transitionspro-ara.fr/je-suis-un-e-salarie-e/cpf-ptp-salarie/

Plan de développement des compétences

Ce dispositif est mis en œuvre par l’employeur pour ses salariés. Le plan de développement des compétences finance des formations permettant de maintenir l’adaptation au poste de travail et le maintien dans l’emploi. Il peut également proposer des actions qui participent au développement des compétences ou des formations à la sécurité.

Enfin, le plan de développement des compétences peut également permettre le financement de bilan de compétences, de VAE ou des formations de remise à niveau sur les savoirs de base.

Le salarié peut demander à effectuer une formation dans le cadre du plan de développement des compétences mais l’employeur est libre de refuser ou d’accepter.

formation reconversion

 

Les actions de sécurisation du parcours professionnel.

Obtenir un diplôme avec la VAE

VAESous certaines conditions, un salarié peut s’engager dans une VAE ou validation des acquis de l’expérience. Ce dispositif lui permet de transformer son expérience professionnelle en un diplôme reconnu (BAC, BTS, Titre professionnel,…).

Attention, cette démarche demande un investissement personnel fort car le salarié doit rédiger un mémoire (nommé livret 2) dans lequel il doit démontrer qu’il possède toutes les compétences associées au référentiel du diplôme qu’il souhaite obtenir.

Pour réussir cet exercice, le salarié peut se faire accompagner par un professionnel de la VAE. A ce jour, un accompagnement VAE peut être financé par le Compte Personnel de Formation (CPF), par Transition Pro ou par l’entreprise lorsqu’elle souhaite valoriser le parcours de ses salariés.

Entamer une démarche de VAE n’empêche pas le salarié d’envisager conjointement une reconversion professionnelle et de bénéficier des autres dispositifs prévus par la loi (CPF, PTP).

Réussir sa reconversion avec le bilan de compétences

faire un bilan de compétences pour résussir sa reconversion Pour réussir sa reconversion, il est essentiel de prendre le temps de se poser et de ne pas focaliser sur un métier qui peut paraitre « idéal » au premier abord.

II est nécessaire de réfléchir au préalable aux changements que la reconversion peut engendrer à différents niveaux : rémunération, conditions de travail, organisation de la vie quotidienne/familiale,…

Il faut commencer par bien clarifier quels sont vos connaissances, compétences et aptitudes personnes (soft skills).  Il faut aussi prendre en compte ses désirs, ses envies et même ses passions : tout cela permettra de mieux cerner la branche professionnelle qui pourrait vous convenir.

Pour faciliter ce travail d’éclaircissement, il peut être judicieux de faire un bilan de compétences pour être accompagné par un spécialiste.  Ce consultant expérimenté aide les salariés dans la sélection des meilleures opportunités professionnelles en prenant en paramètres : les envies/besoins du salarié, la réalité du marché du travail et les possibilités de financement de formation

Notez qu’il est possible d’utiliser le « CPF » ou le « plan de développement des compétences » pour financer un bilan de compétences.

La question du financement dans la reconversion professionnelle

Quand vous saurez vers quelle branche ou métier vous reconvertir, il faudra se poser la question du financement de votre formation.

Pour résumer ce qui a été dit plus haut, plusieurs options s’offrent aux salariés :

  • Vous aimeriez effectuer une formation courte (informatique, langues, bilan de compétences,…) et vous ne voulez pas que votre employeurs soit au courant, vous pouvez utiliser votre CPF.
  • Vous souhaitez effectuer une formation qui vous permettra d’évoluer dans le cadre de votre entreprise actuelle, vous pouvez demander à votre employeur d’utiliser le plan de développement des compétences.
  • Vous désirez vous engagez dans une véritable reconversion en effectuant une formation de plusieurs mois, il faut effectuer un PTP en sollicitant Transition PRO.

 

Vous êtes salarié et vous aimeriez être accompagné dans votre reconversion professionnelle?