Le sigle VAE est l’abréviation de « Validation Des acquis de L’expérience ». Ce dispositif permet d’obtenir un diplôme ou une certification sur la base de l’expérience professionnelle.

Qu’est-ce que la VAE ?

La VAE permet aux personnes actis de sécuriser leur parcours professionnelle. Et ce, par le biais de la validation de leur expérience. La Validation des Acquis par Expérience peut concerner les activités professionnelles et extra-professionnelles. Dans le cadre de cette validation des acquis, la certification peut être un certificat de qualification professionnelle. Mais elle peut aussi être un diplôme ou un titre à finalité professionnelle. Dans chaque cas, elle s’inscrit au RNCP : Répertoire national des certifications professionnelles. Grâce à la VAE, toute personne dotée d’une expérience suffisante dans un domaine d’activité ou un métier peut faire valoir ses acquis afin d’obtenir un titre ou un diplôme. Et ce, quel que soit son niveau de formation initial.

Qui peut profiter de la VAE ?

La VAE est accessible à toute personne qui justifie d’un an minimum d’expérience en lien direct avec la certification souhaitée. Et ce, quels que soient son statut, son âge, sa nationalité et son niveau de formation. Dans ce cadre, l’activité peut être exercée en continu ou non. Elle doit simplement être supérieure à une année pour prétendre à la VAE.

Pour faire une demande de validation des acquis par l’expérience, il faut donc justifier d’une année d’activité salariée ou non salariée, de volontariat ou de bénévolat dans le domaine concerné. Il est aussi possible de formuler une demande dans le cas de l’exercice de responsabilités syndicales. Ainsi que de formation élective locale ou de mandat électoral.

La VAE peut se mettre en place dans différents cas de figure : demande du salarié, plan de développement des compétences de l’entreprise, congé pour validation des acquis de l’expérience… Il suffit d’en faire la demande auprès de son employeur, de Pôle Emploi ou du Centre de conseils sur la VAE.